Les acouphènes et l’hyperacousie

LES ACOUPHÈNES

à Bordeaux, Pessac, Libourne et Créon

Des bruits pas comme les autres…

L’acouphène correspond à une sensation auditive qui n’a pas d’existence physique réelle et qui est inaudible pour l’entourage.

En France, selon une étude, environ 300 000 à 500 000 personnes souffriraient d’acouphènes définitifs et 2 à 3 millions de personnes d’acouphènes chroniques.

Ils peuvent être permanents, intermittents, variables et temporaires. On distingue les différentes appellations : le tintement, le bourdonnement, le chuintement, le sifflement ou d’autres sons complexes comme des chants d’oiseaux, des bruits de moteur.

Soulager vos acouphènes…

Différentes méthodes et différents protocoles de conditionnement sonore permettent de réduire l’émergence des acouphènes.

Si le patient acouphénique présente aussi une perte auditive, la correction de sa déficience pourra, dans certains cas, réduire ses acouphènes grâce à la redécouverte de son environnement sonore, agissant un peu comme un bruiteur d’ambiance.

Quand le patient ne présente pas d’hypoacousie associée, nous proposons des générateurs de bruits.

Ceux-ci permettent de distraire l’attention et ainsi de ramener les acouphènes dans l’étage « auditif inconscient ».

Le processus de bouclage cérébral est alors réduit. Cette méthodologie demande beaucoup de savoir-faire et d’expérience pour équilibrer la sensation sonore du quotidien aux bruits produits par l’appareillage.

Un accompagnement et des solutions

Nous prenons beaucoup de temps pour aborder les patients acouphéniques. Ils sont différents de ceux qui souffrent d’une perte auditive « classique ».

C’est un accompagnement personnalisé que nous proposons, avec des explications approfondies fondamentales, car « on accepte mieux ce que l’on comprend ».

L’HYPERACOUSIE

à Bordeaux, Libourne, Pessac et Créon

Il s’agit d’un dysfonctionnement de la sensation auditive caractérisé par une hypersensibilité de l’ouïe à certaines fréquences. Un patient atteint d’hyperacousie ne pourra pas tolérer le moteur d’une voiture, des cymbales qui s’entrechoquent ou n’importe quel bruit anodin de son entourage.

Pour corriger ces différents types de surdité, soulager une hyperacousie ou réduire les acouphènes, des solutions prothétiques ou des accessoires spécifiques existent.

Nos audioprothésistes pourront vous conseiller efficacement après que vous ayez réalisé un examen diagnostique chez le médecin spécialiste ORL.

Réduire votre hyperacousie…

Hyperacousie et acouphènes sont souvent liés. Le patient hyperacousique a tendance à fuir le bruit car il ne le supporte plus. Il s’agit souvent d’une suite d’un traumatisme sonore ayant endommagé l’oreille.

L’appareillage va consister à rééduquer l’oreille, un peu comme une rééducation musculaire. Nous allons progressivement « augmenter la charge de travail de l’oreille » avec un appareillage auditif spécifique, réglé par palier, fréquence par fréquence, afin que l’oreille devienne plus résistante aux sons. Par conséquent, la tolérance aux bruits sera renforcée.

Nous prenons le temps nécessaire pour discuter avec ces patients hyperacousiques, car leur problème n’est pas une simple perte auditive « classique ». Ils ont un vrai besoin d’accompagnement, des explications précises et détaillées sont primordiales parce que ce que nous comprenons est toujours plus acceptable.