QU’EST-CE QU’UN SON ?

Un son est une vibration qui se propage sous forme d’onde. Il se caractérise par sa fréquence et son intensité.

La fréquence

Elle représente le nombre d’oscillations d’un phénomène périodique par unité de temps. Plus les oscillations sont répétées, plus le son sera aigu, et inversement, moins les oscillations sont répétées, plus le son sera grave.

L’intensité

Elle se mesure en décibels (dB). Une faible valeur correspond à un faible son, et inversement, une valeur élevée correspond à un son élevé.

LE SAVIEZ-VOUS ?

C’est l’intensité qui est la principale responsable des traumatismes sonores.

Une exposition prolongée à forte intensité peut entraîner une baisse irréversible de l’audition.

Il est indispensable de bien se protéger les oreilles si l’on est soumis à des sons forts.

Demandez conseil à votre audioprothésiste dans l’un de nos centres de surdité en Aquitaine (Bordeaux, Libourne, Pessac ou Créon).

Comment ce son est-il perçu ?

Venez découvrir l’intérieur de l’oreille.

L’anatomie de l’oreille

L’oreille humaine est constituée de trois parties

L’oreille externe

Elle est constituée d’un pavillon auditif fait de cartilage élastique, dont le rôle est de capter et de concentrer les sons, et d’un conduit auditif qui sert à conduire les sons vers le tympan. Celui-ci est composé pour ses deux tiers externes par un squelette cartilagineux (où est fabriqué le cérumen qui sert de liquide protecteur) alors que le reste est creusé dans l’os temporal.

L’oreille moyenne

Elle est constituée du tympan et de la chaîne des osselets, qui est elle-même composée du marteau, de l’enclume et de l’étrier, qui sont les plus petits os du corps humain.

Le rôle de l’oreille moyenne est d’amplifier les sons provenant de l’oreille externe vers l’oreille interne.

L’oreille interne

Elle est la partie de l’oreille qui contient non seulement l’organe de l’équilibre (appelé système vestibulaire) mais aussi l’organe de l’ouïe (la cochlée), qui se présente sous forme de limaçon.

Cette dernière est remplie de liquide qui vibre grâce à l’amplification des sons provenant de l’oreille moyenne, faisant ainsi vibrer les cellules tapissées le long de la paroi de la cochlée. Elles vont transformer le message vibratoire en message nerveux qui va quitter l’oreille par le nerf auditif et être décodé et transformé en son par le cerveau.