Les différents types de surdités

LES DIFFÉRENTS TYPES DE SURDITÉ

à Bordeaux, Libourne,  Pessac et Créon.

Il existe trois types de surdité.

Selon le lieu de l’atteinte :

  • La surdité de perception
  • La surdité de transmission
  • La surdité mixte

La surdité de perception

Elle résulte d’une atteinte de l’oreille interne se traduisant, en général, par une perte progressive de l’audition sur les fréquences aiguës (hautes fréquences).

Il en découle une moins bonne compréhension des mots et donc de la parole.

Exposition prolongée à des bruits intenses, traumatisme ou encore infection de l’oreille interne peuvent en être à l’origine, tout comme la presbyacousie, qui résulte du vieillissement normal des cellules ciliées de l’oreille interne.

L’appareillage est alors conseillé à partir de 60 ans en moyenne.

La surdité de transmission

Elle est une altération de la transmission mécanique des sons vers l’oreille interne. En cause, par exemple, un conduit auditif obstrué par un bouchon de cérumen, une otite ou encore une perforation du tympan.

Le problème provient parfois de l’oreille moyenne au niveau des osselets. Des possibilités médicamenteuses et chirurgicales peuvent être envisagées par le médecin spécialiste ORL, suivant les cas. Cette surdité peut être temporaire, ou bien nécessiter parfois un appareillage auditif.

Enfin, la surdité mixte

Elle résulte de l’association d’une surdité d’origine mécanique (transmission) et d’origine sensorielle (surdité de perception).

Les différents degrés de surdité

Perte auditive légère (entre 20 et 40 dB) : entend une conversation si une seule personne parle normalement, les bruits familiers ambiants sont perçus.

Perte auditive moyenne (entre 40 et 70 dB) : entend une conversation si une seule personne parle fortement et s’il le regarde, quelques bruits familiers sont encore perçus.

Perte auditive sévère (entre 70 et 90 dB) : entend uniquement les bruits forts et si on parle très fortement à son oreille.

Perte auditive profonde (supérieure à 90 dB) : aucune perception de la parole, seuls les bruits très puissants sont perçus.

VENEZ TESTER VOTRE AUDITION !

Comment traiter une perte auditive ?

Souvent attribués à l’âge, ces troubles auditifs ne sont pourtant pas une fatalité.

S’ils sont pris en charge suffisamment tôt, cela peut éviter une surdité plus profonde qui peut s’installer dans le temps et vous gêner au quotidien.

Comme votre vue, il est recommandé de faire vérifier votre audition dès 50 ans, ou plus tôt si vous ou l’un de vos proches constate une baisse de votre audition.

Prenez rendez-vous chez votre médecin ORL en lui expliquant les difficultés que vous rencontrez afin qu’il effectue les examens nécessaires (examen physique, tests auditifs…). En cas de besoin, il vous remettra une ordonnance en vue d’un appareillage auditif.